Vrai ou faux ? 9 idées reçues sur la baignade estivale (Le Figaro Madame août 2017)


Nous reprenons ci-dessous l'article du Figaro Madame.



Par
Louise Ballongue | Le 09 août 2017

«Il faut remettre de la crème après chaque baignade», «Attends de digérer avant d'aller dans l'eau»... Tout le monde a déjà entendu ces éternelles répliques estivales. Vous vous êtes même déjà surprise à sermonner votre petit neveu. Et s'il s'agissait finalement d'idées reçues ? En ce début du mois d'août, faisons le point avec nos experts.

Il faut attendre trois heures après un repas pour se baigner


Vrai et faux. Qui n'a jamais douté de plonger dans l'eau après un barbecue conséquent ? Presque tout le monde. Pourtant cette incertitude ne s'avère pas toujours fondée : «Cela provient davantage de la sagesse que de la science, puisqu'il n'est pas obligatoire d'attendre trois heures pour se baigner, signale l'ostéopathe Jean-Claude Secondé, auteur de Quinton, la cure d'eau de mer : La mer est un docteur ! (1). Mais il est vrai qu'en cas de lourd déjeuner, plonger dans l'eau glacée coupe la digestion. Finalement, c'est davantage le choc thermique (entre la température de l'eau et celle de notre corps qui a augmenté après un repas, NDLR) qui peut s'avérer dangereux». Le docteur Guillaume Barucq, auteur de Surf thérapie, se soigner au contact de l'océan (2), est lui, plus catégorique : «Pendant la digestion, le système cardiovasculaire se concentre sur le système digestif. Il ne peut pas, en plus, réguler la température du corps. Il vaut donc mieux éviter et privilégier les baignades loin des repas.» La consommation d'alcool est également déconseillée car elle augmente la température corporelle, accentuant ainsi le risque de choc thermique.

Il faut mouiller son corps progressivement avant d'entrer dans l'eau


Il faut pas prendre son cœur par surprise


Dr Guillaume Barucq

Vrai. Cette fois-ci, vous aviez raison : «Il faut adapter son système cardiovasculaire et ne pas prendre son cœur par surprise. Un malaise peut en effet rapidement se solder par une noyade», explique le Dr Barucq. Ainsi, commencez toujours par humidifier votre visage et votre nuque, puis attendez quelques minutes. Le but, est de s'habituer à la température de l'eau. Ensuite, appliquez un peu d'eau sur votre poitrine, et rentrez dans l'eau de manière progressive, surtout en cas de différentiel très important.
Bon à savoir : Le bateau et le paddle sont deux activités qui obligent à rester longtemps hors de l'eau au soleil et nous exposent au risque de chute brutale dans la mer, plus froide. N'hésitez pas à descendre régulièrement de votre embarcation pour vous baigner afin de diminuer la température de votre corps.

Il est primordial de remettre de la crème solaire après chaque baignade


Faux. «Vingt minutes de bain font perdre 25 % de la crème solaire que l’on a sur la peau. Il faut donc calculer. L'idéal étant de se protéger avec des vêtements et de privilégier ceux anti-UV. C'est la meilleure protection qui existe et elle permet également de respecter l'environnement. Les crèmes solaires sont les premiers polluants estivaux», rappelle le Dr Guillaume Barucq. Pour s'assurer de l'efficacité de sa protection, il faut donc privilégier la crème waterproof, aller au maximum à l'ombre et éviter toute exposition entre 12 heures et 16 heures.

Il est mauvais de boire la tasse


Faux. L’eau de mer peut être très bonne pour la santé : «En petites gorgées, cela est très bon pour l'organisme. Il faut en revanche qu'elle soit de bonne qualité, c'est-à-dire sans polluants et sans trop de monde qui se baigne dedans», confie le Dr Guillaume Barucq. Il convient de se renseigner sur la qualité de l'eau, mais si celle-ci s'avère potable, vous pourrez profiter de ses nombreux bienfaits : «L’eau de mer possède la quantité idéale d’oligo-éléments et de minéraux et ressemble de près à notre sang. C'est donc un formidable médicament, qui possède des propriétés anticancéreuses et anti-inflammatoires», indique le médecin. De nombreux sportifs utiliseraient ainsi l'eau de mer sous forme d'ampoules (disponibles en pharmacie comme le sérum de mer Quinton), afin de se réhydrater et d'éviter tout risque de crampes.

L’eau de mer assèche la peau


L’eau de mer guérit de nombreuses infections de la peau


Dr Guillaume Barucq

Faux. «L’eau de mer guérit au contraire de nombreuses maladies de peau comme l’eczéma et le psoriasis», indique le Dr Guillaume Barucq, et en réalité, «ce n'est pas le sel qui assèche la peau, mais plutôt l'excès de douches», reconnaît le professionnel. Ainsi, gardez le sel sur votre peau (à condition de ne pas être resté trop longtemps dans l'eau) et douchez-vous uniquement en rentrant chez vous. Selon l'ostéopathe Jean-Claude Secondé, la sécheresse de la peau à la plage «est liée uniquement à des déséquilibres, elles est souvent due au manque de collagène, qui diminue avec l'âge, et non à la teneur en sel de l'eau». Si la peau tiraille après une baignade, prenez une douche et appliquez une bonne couche de crème hydratante pour compenser les effets du soleil.

L’eau de mer tonifie la peau et améliore la circulation sanguine


Vrai. «La fraîcheur de l’eau de mer va resserrer les veines et les vaisseaux (sanguins et capillaires, comprenez à la surface de la peau, NDLR)», affirme Jean-Claude Secondé. Selon le Dr Guillaume Barucq, il n'y a rien de mieux que la marche aquatique pour favoriser le retour veineux : «cela permet de faire dégonfler les jambes et de tonifier la peau et les muscles.»

Les enfants ne doivent pas rester trop longtemps dans l’eau


les-idees-recues-sur-la-baignade-en-ete


Ne laissez pas les enfants trop longtemps dans l'eau. Ils ressentent moins le froid que les adultes.
Photo iStock
Vrai. «Les enfants en bas âge ont tendance à se refroidir vite, ils ne ressentent pas toujours le froid et n'ont donc pas le réflexe de se réchauffer», assure le Dr Guillaume Barucq. «Ils ont peu de graisse et ne grelottent pas comme les adultes pour faire remonter la température de leur corps», ajoute Jean-Claude Secondé. Privilégiez ainsi les baignades courtes et régulières aux longs moments passés dans la piscine. Et alternez avec des temps de pause et de jeux.

Il est plus bénéfique de prendre un bain d’eau fraîche qu’un bain d’eau tempérée


Vrai et faux. «Toutes les températures peuvent être bénéfiques. L'eau chaude va ainsi relaxer les muscles, tandis que l’eau froide aura une action plus tonifiante. Le mieux est d'alterner les deux à la manière des douches écossaises», assure le Dr Guillaume Barucq.

"

La mer ça creuse"


Vrai. Si vous êtes une (grande) adepte de la barquette de frites ketchup-mayo en sortant de l'eau, cela est tout à fait normal : «Quand on se baigne, le métabolisme se remet en route (en particulier pour la fonction thyroïdienne et le système cardiovasculaire), et cela peut entraîner une "crise marine" durant laquelle on est plus fatigué, et on a plus faim», explique le Dr Guillaume Barucq. L'eau froide peut également «augmenter la dépense calorique du corps puisque celui-ci dépense de l’énergie pour se réchauffer», précise Jean-Claude Secondé. Information non négligeable : le professionnel rappelle que l'on a davantage tendance à perdre du poids pendant nos vacances à la mer : «on fait plus d’exercices et avec tous les poissons et fruits de mer ingérés, on mange plus sain.» Sauf, si l'on déguste... notre traditionnelle barquette de frites à la sortie de l'eau.

(1)
Quinton, la cure d'eau de mer : La mer est un docteur !, publié aux Éditions Chariot d'or.
(2)
Surf thérapie, se soigner au contact de l'océan, publié aux Éditions Surf Prévention.