Site logo

VOTRE CONSULTATION EN MÉDECINE OSTÉOPATHIQUE

Par Jean-Claude SECONDÉ
Ostéopathe diplômé depuis 1975

SAVOIR REBONDIR
C
ʼest en 1968 alors âgé de 22 ans, quʼun grave accident de voiture mʼa fait découvrir lʼOstéopathie. Blessé, les vertèbres cervicales touchées, jʼétais immobilisé, la tête inclinée à droite. La tournée de tous les thérapeutes mʼavait apporté beaucoup dʼespoir mais aucun soulagement à mes douleurs et de ma statique. Mon cou était bloqué. Cʼest un guérisseur-rebouteux qui exerçait dans le quartier Parisien du “Château dʼeau” qui réussi en 1 heure à me redresser la tête. Quelques séances plus tard tout fut remis dans lʼordre, et les visites douloureuses chez les rhumatologues, masseurs, et kinésithérapeutes furent oubliées...
Quelques années plus tard je relatais cet épisode de ma vie à Horace JARVIS Ostéopathe Anglais et Directeur d
ʼune clinique Ostéopathique Londonienne. Il éclata de rire et m'apprit que les Ostéopathes obtenaient les mêmes résultats... mais en travaillant et en apprenant au cours de longues études. Cʼest à ce moment la que jʼai ressenti le besoin dʼapprendre à faire “ça”, moi aussi. Je suis parti pour Londres en laissant mon épouse à Paris. Les sacrifices de tous ordres furent nombreux. Mais jʼai appris au delà de tous mes espoirs.
MA FORMATION EN OSTEOPATHIE
Diplômé en
1975, OSTEOPATHE D.O, je suis actuellement un des plus anciens diplômés de France en Ostéopathie.
C
ʼest à la date récente du 26 Août 2008 que la Commission régionale consultative dʼIle de France mʼa fait savoir par les services de la DRASS que jʼavais lʼautorisation dʼuser du titre professionnel dʼOstéopathe. Je suis reconnaissant aux autorités concernées dʼavoir étudié avec patience et bienveillance mon épais dossier de demande de reconnaissance. En Angleterre jʼai appris, lʼanatomie, la biologie, la biomécanique, les maladies...Jʼai appris à toucher les corps souffrants et à les guérir. Jʼai appris la patience, et la compassion qui nʼétaient pas mes premières qualités! Chaque soir nous recevions gratuitement des patients socialement défavorisés, que nous prenions médicalement en charge. Cʼétait un souhait dʼHorace JARVIS que de nous apprendre à soigner gracieusement. Pour le plaisir répétait t-il.
DEFINITION DE LʼOSTEOPATHIE
C
ʼest une médecine manuelle s'intéressant aux troubles fonctionnelles du corps humain. Elle est différente des autres thérapies manuelles :
CʼEST UN ART : chaque praticien fait intervenir son expérience, sa formation, sa sensibilité, pour appliquer la mobilisation appropriée.
CʼEST UNE SCIENCE : qui lie la biologie, lʼanatomie, et la biomécanique.
CʼEST UNE PHILOSOPHIE : car la cause physique peut être somatique, émotionnelle.
Les symptômes (lombalgie, torticolis...) ont souvent une origine “à distance” (émotions, intestins, gorge...) Parfois ces symptômes ont également une origine traumatique (refroidissement, mauvaise position...). L
ʼostéopathe utilise ses mains, ses doigts, de différentes façons pour établir son bilan ou diagnostique ostéopathique. La formation comprend lʼétude de l'anatomie, la physiologie, la lecture des radiographies du squelette, la palpation, elle développera une sensibilité tactile et intuitive personnelle. Charisme et magnétisme personnel contribueront progressivement à la réussite de chaque étudiant. Lʼenvie dʼapprendre, une sorte de “boulimie intellectuelle” est necessaire pour se perfectionner tout au long de la vie professionnelle.
LʼEXAMEN OSTEOPATHIQUE.
Il est précis et logique. Il doit permettre à l
ʼOstéopathe de découvrir la cause du problème traumatique. Lʼostéopathe ne traite pas une maladie, mais un patient qui souffre.
LIMITES DE LʼOSTEOPATHIE
L'Ostéopathe ne soigne pas les maladies graves comme les cancers, les maladies génétiques, (Trisomie 21, mucoviscidose...) infectieuses (tuberculose, nosocomiales...). Cependant dans des pathologies aussi lourdes, il peut agir sur les douleurs conséquentes.
CHOISIR UN OSTEOPATHE
Depuis la loi 2002 - 303 - du 4 mars 2002 la France reconnaît les professions d’Ostéopathes et de Chiropracteurs. Pas celle d’Etiopathe. Une récente décision d’une Cours de Cassation régionale fait jurisprudence quant à l’appellation “Médecine Ostéopathique”. L’Ostéopathie est dorénavant une médecine à part entière avec ses règles, ses diagnostics et ses pratiques. Certains praticiens sont à la fois Kinésithérapeute et Ostéopathe. A l’avenir il leur faudra choisir pour l’une ou l’autre profession, pour des raisons juridiques, fiscales, et législatives. L’Ostéopathe exclusif (non Kinésithérapeute), effectue seul son diagnostic ostéopathique et décide de sa propre initiative des traitements gestuels à effectuer. A la différence du Kinésithérapeute qui n’a le droit de traiter qu'après diagnostic et prescription d’une ordonnance par un médecin indiquant le traitement à appliquer.
L’ENSEIGNEMENT DE L’OSTEOPATHIE
L’enseignement et les études ostéopathiques nécessitent un minimum de 2700 heures de cours sur 3 ans d’enseignement. Il comprend la théorie des sciences fondamentales et de biologie et 1225 heures de théories et de pratique de l’Ostéopathie. C’est ce qu’exigent les lois européennes sur lesquelles est alignée la France.
Certains praticiens ostéopathes n'ont pas reçu l’autorisation des services de santé, principalement de la DRASS, (Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales), d’user du titre d’Ostéopathe.
Ceux qui possèdent cette autorisation le font savoir à leurs patients en affichant cette autorisation dans leur salle d’attente. Des Kinésithérapeutes, Médecins généralistes, Rhumatologues font suivre leur titre par la mention “D.U Ostéopathie”. Certains “D.U” (pas tous) n’ont été accordé qu’après 30 heures de cours...parfois 300 heures pas plus ! Les patients doivent comparer aux 1225 heures - minimum - suivies par les Ostéopathes et exigées par les instances européennes, et comprendre pourquoi certains se disent déçus de leurs consultations Ostéopathiques !
ASSURANCE ET SECURITE DES PATIENTS
Les Ostéopathes compétents et agrées par les services de la DRASS souscrivent une assurance obligatoire et spécifique de l’Ostéopathie. Toutes les assurances professionnelles médicales ne couvrent pas les traitements Ostéopathiques. C’est le cas de certaines assurances de Kinésithérapie.
LA CONSULTATION OSTÉOPATHIQUE
Le diagnostic Ostéopathique se divise en 3 parties:
1 - Interrogatoire: les traumatismes et traitements subis.
2- Observation: l’ostéopathe observe la morphologie, les articulations, la marche, les pieds et parfois l’usure des semelles des chaussures qui indique comment et pourquoi le patient présente un bascule pathologique.
3 - Palpation: pour déceler les manques de mobilité, les contractures musculaires.
Ressentir une douleur à la cheville peut être le signe d’une anomalie de la hanche. Une douleur de l’épaule peut venir d’une dent infectée, ou d’une vertèbre dorsale...etc

DUREE
Une séance d’Ostéopathie dure entre 30 et 45 minutes suivant le travail à réaliser: 1ère visite, étude des radios, IRM Scanners, approche psychologique...etc.

TARIF
Sujet délicat et tabou. En règle générale entre 50€ et 80€. Certains cabinets “poussent” la facture jusqu’à 150€. Tant mieux si leur clientèle est fortunée.
Scientifiquement: rien ne prouve que l’on est mieux soigné à 150€ qu’à 50€.
Objectivement: les sièges de la salle d’attente sont plus confortables à 150€.
PRISE EN CHARGE ET REMBOURSEMENT - MUTUELLES COMPLEMENTAIRES
Le montant de la consultation Ostéopathique n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale Française.
Cependant certains praticiens kinésithérapeutes peuvent faire passer des consultations “d’Ostéo” en “Kinésie”. Cette pratique est interdite: c’est une fraude qui expose solidairement le praticien et son patient à des poursuites devant les tribunaux et être condamnés à rembourser la Sécurité Sociale.

MUTUELLES COMPLEMENTAIRES
En vous délivrant une facture de “consultation ostéopathique”, les Ostéopathes vous permettent de bénéficier d’un remboursement partiel ou total de votre mutuelle complémentaire. En aucun cas la Sécurité Sociale ne rembourse les consultations d’Ostéopathie pratiquées par des Ostéopathes.Les Ostéopathes compétents et agrées par les services de la DRASS souscrivent une assurance obligatoire et spécifique de l’Ostéopathie. Toutes les assurances professionnelles médicales ne couvrent pas les traitements Ostéopathiques. C’est le cas de certaines assurances de Kinésithérapie.